samedi 19 avril 2008

En sortant de la messe ...

Amfreville-les-Champs, dans l'Eure en 1696, le registre paroissial recueille en alternance les baptêmes, les mariages et les inhumations. Mais ce samedi de début décembre, le curé y consigne un événement dramatique :

Extrait du registre paroissial d'Amfreville-les-Champs
Microfilm 8Mi0082
Archives de l'Eure en Ligne


"Le samedi 8 ième de décembre au dict an Denis Gaumont aagé de 50 ans ou environ de la paroisse de Marcouville sortant de la messe de cette paroisse retournant à la Mare au Theuil fut rencontré du nommé Belhoste qui lui donna un coup de fusil dont il mourut sur le champ de quoi la justisse ayant esté avertie nous lui avons donné la sépulture le lendemain dimanche 9 dudict mois dans le cymetière de cette paroisse présence de Mathieu Moisant de la paroisse de Bacqueville et Nicolas Gouast de la dicte paroisse et de Isabeau Gaumont fille du défunt et qui ont signé avecque nous Signe : Nicolas Gouast - les marques de Mathieu Moisant et d'Isabeau Gaumont"

Denis Gaumont a été assassiné sur le chemin du retour à son domicile. Il a eu le malheur de croiser la route d'un certain Belhoste. Quelles ont été les circonstances et quel a été le mobile de ce meurtre ? Etait-il prémédité ? Quel lien, s'il en existe un, relie le meurtrier à sa victime ? Qu'est-il advenu du meurtrier ?

Qui était Denis Gaumont ?
L'acte nous donne quelques réponses et des indications suffisantes pour trouver d'autres éléments.
Il est âgé de 50 ans, ou environ, donc on peut estimer sa date de naissance aux alentours de 1646. Le lieu de naissance n'est pas précisé.
Il est originaire de Marcouville, un très ancien village, rattaché aujourd'hui à la commune d'Houville-en-Vexin. Plus loin il est dit qu'il s'en retournait à la Mare-Autheuil qui était un hameau de Marcouville en 1696. Maintenant ce hameau est sur le territoire de la commune d'Amfreville-les-Champs.



Les registres de Marcouville sont très lacunaires pour cette époque. Les seules traces directes de Denis Gaumont qu'on puisse y trouver sont ses marques en bas de deux actes. Le 25 octobre 1678 il est présent à l'inhumation de deux filles jumelles, Anne et Élisabeth, filles de feu Jean Cahagne et Elisabeth Mandré. Puis, le 1er avril 1681 il est parrain du fils de Jacques Malidé et Anne Mondré auquel il donne son prénom, Denis.
La Mare Autheuil est cité dans les actes de Marcouville et est le lieu de domicile de Denis Gaumont.
On ne retrouve ensuite mention de lui qu'en 1718 dans l'acte de mariage de sa fille Marie avec Pierre Bouaffles.
Il est également fait mention de sa veuve Elisabeth Godard, présente à ce mariage. On y apprend également qu'Elisabeth Godard, s'était remariée avec Jacques Lesage, avant d'être de nouveau veuve.
Marie Gaumont sera veuve, à son tour, après avoir mis au monde au moins une fille, Marie Elisabeth Bouaffles, le 23 mars 1722. Pierre Bouaffles décède le 27 juillet 1727 à l'âge de 40 ans.

Dans les registres de Marcouville, j'ai relevé d'autres "Gaumont" :
Elisabeth Gaumont, décédée subitement à la naissance de sa fille Elisabeth Binet le 1er septembre 1700.
Mathurin Gaumont qui est le parrain d'Elisabeth Binet, le 2 septembre 1700.
Marie Magdeleine Gaumont, fille d'André Gaumont et de Barbe Pinel, baptisée le 25 novembre 1719.
André Gaumont qui signe le 5 septembre 1709 l'acte d'inhumation de Barbe Pinel, veuve d'André Gaumont.
Les registres ne mentionnent pas Isabeau Gaumont. On peut supposer une erreur ou une confusion du Curé d'Amfreville et estimer qu'Isabeau et Elisabeth Gaumont sont une seule et même personne.
L'acte d'inhumation porte la signature de deux présents : Mathieu Moisant et Nicolas Gouast. Tous deux sont de la paroisse de Bacqueville, limitrophe d'Amfreville-les Champs. Pourquoi ces deux hommes sont ils présents à l'inhumation ? Sont-ils des proches de Denis Gaumont ?

Nous savons donc maintenant que Denis Gaumont :
  • est né vers 1646 dans un lieu inconnu ;
  • qu'il résidait déjà à Marcouville en 1678 ;
  • qu'il était marié avec Elisabeth Godard, dont il a eu au moins deux filles, peut-être trois
    • Isabeau, témoin à son inhumation
    • Elisabeth, épouse Binet, décédée en 1700
      • Elisabeth Binet(°1700 - + 1707)
    • Marie, qui épouse Pierre Bouaffles en 1718
      • Marie Elisabeth Bouaffles ;
  • qu'il décède et est inhumé le 9 décembre 1696 à Amfreville-les-Champs.


L'intrigue est loin d'être démêlée. L'essentiel reste à éclaircir : les circonstances du drame, l'identité du meurtrier, les suites de cette affaire.
Un détail pittoresque et troublant découvert grâce à Marco, un ami, : sur la carte Cassini, la Mare Autheuil est dénommée "La Mare au Tué".
A suivre...

4 commentaires:

Raphaël a dit…

"sur la carte Cassini, la Mare Autheuil est dénommée "La Mare au Tué"." : Alors ça c'est excellent comme trouvaille !!

Intéressant comme enquête en tout cas ! en attendant de lire la suite...

Alain Lebouc a dit…

La carte postale est Amfreville les Champs en SEINE-MARITIME

cf. http://www.villages76.com/amfrevilleleschamps

Zhug a dit…

Merci Alain pour la précision. Cette carte postale provient Archives de l'Eure et y est référencée comme étant de la commune homonyme de l'Eure.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Merci pour cette histoire, c'est l' ancêtre de mon époux.
Denis Gaumont a eu un fils Denis x le 29.11.1704 à St Etienne du Rouvray.
Plusieurs générations de Gaumont se sont mariées à St Etienne du Rouvray,
Pierre François un descendant était commis aux travaux du canal du lyonnais et de la Côte d'Or en 1791, puis architecte vérificateur des monuments de Paris.
Il y avait aussi un passage Gaumont à Paris dont ils étaient propriétaire.
Pierre François Gaumont s'est marié avec Nicole Chapotot, leur fille Marie Louise avec Louis Alphonse Delaporte ( famille originaire de Bezu le Long) dont la grand mère Marie Anne Chambry était la soeur de Pierre François, grand père de la famille Michelin!

Et dont l'ancêtre lointain Nicolas Chabouillé avait fait construire la façade dite François 1er à Moret sur Loing.
Enfin toute une histoire....de famille!
Cordialement
Christian